Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Crise de l’éducation au Nord : les enseignants plus que déterminés

Crise de l’éducation au Nord : les enseignants plus que déterminés

LEFASO.NET | Yann Nikièma

mercredi 10 janvier 2018

La coordination provinciale des syndicats de l’éducation de la province du Yatenga a organisé une marche suivie de meeting ce mercredi 10 janvier 2018 à Ouahigouya. Cette marche qui a mobilisé enseignants, élèves et partenaires de l’éducation rentre dans le cadre des activités des 72h de grève que la Coordination Nationale des Syndicats de l’Education a déclenchée pour la résolution des préoccupations du corps enseignant.

Crise de l’éducation au Nord : les enseignants plus que déterminés

C’est une mobilisation assez impressionnante qui laisse entrevoir la détermination des enseignants pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail à travers comme ils le disent un statut valorisant. Après un rassemblement devant le siège de la coordination provinciale des syndicats de l’éducation de la province du Yatenga, les marcheurs ont arpenté les artères de la cité de Naaba Kango avec des pancartes et banderoles en main qui exprimaient leurs préoccupations.

Pour la revalorisation de la fonction enseignante

Après une heure environ de marche les manifestants se sont retrouvés au Haut-Commissariat du Yatenga pour remettre un message au patron des lieux en la personne de madame Séni Kabou qui avait à ses côtés ses proches collaborateurs. Valentin Porgo, SG du MBDHB /Yatenga et porte-parole des marcheurs a fait la genèse des revendications du monde enseignant qui ont été soumises au gouvernement depuis maintenant quatre ans. « Devant le dilatoire dans lequel s’inscrit le gouvernement sur les questions qui assaillent le monde de l’éducation et de la recherche qui se traduit par une absence de dialogue franc avec les organisations syndicales des travailleurs, nous avons été contraints d’observer une série de grèves » a soutenu M. Porgo devant les autorités.

« Trop c’est trop »

Le porte-parole va plus loin en indiquant que « Trop c’est trop » avant d’ajouter que le monde de l’éducation a été longtemps martyrisé et humilié et cela devrait s’arrêter. « Il faut que le message tendant à faire croire que notre pays n’a pas de moyens pour faire face aux préoccupations du peuple, partant des travailleurs cesse. » a prévenu M. Porgo. « Nous vous demandons Mme le haut-Commissaire, de transmettre fidèlement à qui de droit notre message afin que des solutions urgentes soient trouvées pour soulager les parents d’élèves qui ont peiné à trouver des miettes pour la scolarisation de leurs enfants. » a indiqué Valentin Porgo en fin de lecture du message des enseignants. Séni Kabou Haut-Commissaire du Yatenga a pour sa part félicité les organisateurs pour l’encadrement de la marche qui du reste a été pacifique, « Je promets que vos doléances seront transmises immédiatement à qui de droit » a annoncé l’autorité. Outre Ouahigouya des marches ont été organisées à Gourcy, Yako et une rencontre au piquet de grève de Titao.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Ouahigouya
Soleil voilé, Humididté : 62%
Max : °C
Min : °C

32°C
Soleil voilé
Lundi
Orage épars
21|31°C
Mardi
Soleil voilé
22|32°C
Mercredi
Orage épars
22|32°C
Jeudi
Très nuageux
21|31°C
Vendredi
Soleil et nuages épars
21|31°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter