Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Centre-Nord : La loi sur le quota genre expliquée aux acteurs politiques et (...)

Centre-Nord : La loi sur le quota genre expliquée aux acteurs politiques et aux OSC de la région

LEFASO.NET

mercredi 2 septembre 2020

Le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale a organisé un atelier au profit des acteurs politique et des OSC de la région du Centre-Nord, le mardi 1er septembre 2020 à Kaya. Présidé par la ministre déléguée chargée de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, l’atelier avait pour objectif la vulgarisation et l’appropriation de la loi portant fixation de quota et modalités de positionnement des candidat(e)s au Burkina Faso et son décret d’application.

Centre-Nord : La loi sur le quota genre expliquée aux acteurs politiques et aux OSC de la région

Au Burkina Faso, la participation des femmes à la vie politique reste faible et cela s’observe par leur représentation au sein du parlement, du gouvernement et des conseils de collectivités. Selon les résultats des élections législatives de 2012, sur les 127 sièges, 24 sont revenus aux femmes, soit un taux global de 18,90%. Aux résultats des élections législatives de 2015, sur 127 sièges, 13 femmes ont été élues, soit 10,23%. Quant aux élections municipales de 2016, sur un total de 18 602 conseillers municipaux élus, 2 359 sont des femmes, soit 12,68% des élus.

En vue de combler ces insuffisances et d’inciter les acteurs politiques au positionnement adéquat des femmes, le gouvernement a introduit, auprès de l’Assemblée nationale, la nouvelle loi portant fixation de quota et modalités de positionnement des candidates ou des candidats aux élections législatives et municipales au Burkina Faso. Cette loi a été adoptée le 22 janvier 2020.

JPEG - 67.2 ko
Mme Madiara SAGNON, ministre déléguée

Pour mieux apprécier l’impact de ladite loi en vue de sa prise en compte dans les échéances électorales à venir, il était nécessaire de faire connaître ses dispositions et veiller à leur respect ; d’où l’organisation de cet atelier de vulgarisation à Kaya. « La tenue des élections législatives du 22 novembre 2020 et municipales en 2021 constitue une opportunité d’améliorer la participation des femmes à la gestion publique. Pour ce faire, il importe de mener des activités de sensibilisation auprès de l’ensemble des acteurs politiques, notamment les partis et formations politiques, les regroupements d’indépendants, les organisations de la société civile et les institutions étatiques » a lancé Madiara Sagnon/Tou, la ministre déléguée chargée de la Décentralisation et de la Cohésion sociale.

JPEG - 62.5 ko
Martine Yabré

Pour Martine Yabré, coordonnatrice du Cadre de concertation des organisations intervenants sur le genre, mieux vaut tard que jamais. « Certains partis politiques ont déjà finalisé leurs listes de candidatures ; mais qu’à cela ne tienne, ce cadre va permettre sans doute un meilleur positionnement des femmes et hommes sur les listes en cours d’élaboration », a-t-elle déclaré.

Rappelons que la rencontre de Kaya constitue la première étape d’une série d’ateliers de vulgarisation et d’appropriation de la loi sur le quota, qui se tiendront dans d’autres chefs-lieux de région dont Koudougou, Tenkodogo, Bobo-Dioulasso et Ouagadougou.

Tibgouda Samuel SAWADOGO
Collaborateur Kaya

Portfolio

  • Participants

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Ouahigouya
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter