Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Promotion de la cohésion sociale : L’UFC-Dori demande la contribution des (...)

Promotion de la cohésion sociale : L’UFC-Dori demande la contribution des jeunes du Sahel

LEFASO.NET

dimanche 15 mars 2020

L’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) a organisé un atelier, ce 14 mars 2020 à Dori, avec les associations des jeunes de la région du Sahel. La rencontre a réuni plus de 150 jeunes de toutes les confessions religieuses.

Promotion de la cohésion sociale : L’UFC-Dori demande la contribution des jeunes du Sahel

Après la rencontre de partage d’expériences avec les leaders religieux et communautaires de la région du Sahel, l’UFC-Dori a réuni, ce samedi 14 mars, des associations de jeunesse du Sahel. Les structures conviées sont l’association Jeunesse Lucien Bidaud (JLB), le Centre d’étude et de formation islamique (CERFI), la Jeunesse étudiante catholique (JEC), l’Association des élèves et étudiants musulmans du Burkina (AEEMB), la cellule féminine de l’UFC, les communautés musulmane et chrétienne, et le Conseil régional du Sahel.

JPEG - 196.5 ko
Les participants

L’objectif de l’UFC, à travers cette rencontre, est d’amener cette frange de la population à reconstruire le vivre-ensemble et la cohésion sociale dans la région du Sahel, qui est particulièrement affectée par l’extrémisme violent. Mais, en dépit de la vulnérabilité de cette jeunesse face à certains phénomènes, elle reste une force motrice de transformation et d’innovation à même d’assurer la relève, si elle est suffisamment outillée. Pour ce faire, deux personnalités morales de la région du Sahel, à savoir le grand imam et l’évêque de Dori, étaient les principaux communicateurs de la rencontre.

JPEG - 193.6 ko
François Paul Ramdé, coordonnateur de l’UFC-Dori.

L’évêque de Dori a appelé les jeunes à promouvoir la cohésion sociale et le vivre-ensemble, sans distinction de religion. Quant au grand imam de Dori, il a déclaré que « la vie est sacrée, toute personne qui méprise son prochain ou qui tue son prochain finira en enfer ». Il a donc demandé aux jeunes d’avoir la foi en Dieu et de se laisser guider par cette foi qui les amènera à cultiver la cohésion sociale.

Après ces communications, les jeunes ont déclaré avoir bien reçu le message et comptent mettre en œuvre ce qu’ils ont appris, à travers des activités qu’ils organiseront allant dans le sens de la cohésion sociale et du vivre-ensemble dans leurs différentes localités.

JPEG - 175.8 ko
Hama Cissé, membre des Jeunes pour Lucien Bidau.

Pour François Paul Ramdé, coordonnateur de l’UFC-Dori, l’objectif de l’atelier est de sensibiliser ces jeunes leaders aux dangers de la radicalisation et surtout à leur rôle de mobilisateurs pour une meilleure cohésion sociale dans la région du Sahel. A l’en croire, leur souhait, à la sortie de cet atelier, c’est que ces jeunes soient des acteurs actifs dans la consolidation de la cohésion sociale.

Pour Hama Cissé, membre du bureau de la Jeunesse Lucien Bidaud, « cette rencontre est la bienvenue car il y a longtemps que nous l’attendons. Avec ce qui se passe actuellement dans notre région, nous sommes interpellés. Et ce que nous avons appris à travers les exhortations de l’évêque et du grand imam va nous amener à mieux nous investir dans la mobilisation des jeunes autour de la paix et la cohésion sociale ».

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Ouahigouya
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter