Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Village de Garkéré (Yatenga) : Des Affrontements entre agriculteurs et (...)

Village de Garkéré (Yatenga) : Des Affrontements entre agriculteurs et éleveurs font un mort et un blessé grave

LEFASO.NET | Yann Nikièma

mercredi 20 septembre 2017

Des affrontements entre agriculteurs et éleveurs ont eu lieu dans la matinée du 20 septembre 2017 dans le village de Garkéré (commune de Thiou) dans la province du Yatenga. Tout est parti du dégât de champ d’arachides par le troupeau d’un éleveur la veille. Les agriculteurs ont effectué une mission punitive ce mercredi. On dénombre un mort et un blessé par balles du côté des éleveurs. Le blessé, dans un état critique, a été transféré au Centre hospitalier régional de Ouahigouya pour des soins. Les forces de défense et de sécurité se sont déployées sur les lieux pour contenir le conflit.

Village de Garkéré (Yatenga) : Des Affrontements entre agriculteurs et éleveurs font un mort et un blessé grave

C’est dans l’après-midi du mardi 19 septembre que les bœufs d’un éleveur sont entrés dans un champ d’arachides et ont causé des dégâts importants. Le propriétaire du champ réussit à appréhender le berger. Avec l’aide de trois autres agriculteurs, il le ligote et le conduit, avec ses animaux à son domicile. Les parents du petit berger proposent alors de libérer leur fils en attendant que le lendemain matin, ils se rendent à Konga (village des agriculteurs) pour discuter des modalités de règlement du préjudice. Mais, les agriculteurs opposent un refus catégorique, proposant de remettre le fautif aux forces d’auto-défense, Koglwéogo, de la localité. Sur place, ils bastonnent le petit berger devant ses parents. Et là, la réaction de la communauté des éleveurs ne se fit pas attendre et s’en suit une bagarre. Les agriculteurs furent renvoyés chez eux à coups de gourdins. Dans leur fuite, ils y abandonnent leurs engins et rentrent à pieds.

De retour à Konga (commune de Gomboro, province du Sourou), la riposte s’organise. Le mercredi, armés de machettes, fusils de chasse de calibre 12 et autres armes blanches, ils se rendent à Garkéré pour une mission punitive. Dans la matinée, on annonce un éventuel renfort d’autres villages voisins qui finalement renoncent à faire le déplacement de Garkéré. Les forces de défense et de sécurité, alertées, se déplacent sur les lieux. Mais, à leur arrivée, les affrontements avaient déjà eu lieu. Un jeune éleveur tué par balle, un autre d’une cinquantaine d’années accoure pour lui porter secours, mais reçoit lui aussi des balles au niveau de la tête.

Grièvement blessé, il (Boureima Diallo) est conduit au centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Gomboro à 12 km de Garkéré. « Nous avons été pris par surprise par des gens qui sont venus pour nous liquider. Pour preuve, nos agresseurs n’ont même pas cherché ni le propriétaire des bœufs ni le père du petit berger avant de commettre leur forfaiture » s’insurge Abdramane Diallo, le fils du blessé Boureima Diallo.

Abdou Dramane Traoré est infirmier diplômé d’Etat en service au CSPS de Gomboro (District sanitaire de Tougan). « Face à la gravité des blessures, la décision a été prise de l’évacuer au Centre Hospitalier Universitaire de Ouahigouya », a-t-il précisé. C’est d’ailleurs lui qui a accompagné le blessé lors de son transfert à Ouahigouya. L’agent de santé a dans ses propos indiqué que Boureima Diallo est dans un état critique car ayant été blessé à la tête, à la bouche et au tympan à la suite d’une fusillade. A l’hôpital de Ouahigouya après le service des urgences, le blessé est conduit en chirurgie pour sa prise en charge.

Le défunt, lui, a été inhumé dans l’après-midi, en présence des forces de défense et de sécurité de Thiou qui étaient sur les lieux pour la sécurisation de la zone. En attendant, une enquête est ouverte. Des interpellations ont même commencé et se poursuivent.

La tension est toujours vive dans les deux villages. Lorsque nous tracions ces lignes, des réunions étaient en cours dans un des villages parce que son CVD (Conseiller villageois de développement) a été interpellé.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Ouahigouya
Soleil voilé, Humididté : 34%
Max : °C
Min : °C

23°C
Soleil voilé
Mercredi
Soleil et nuages épars
21|33°C
Jeudi
Soleil voilé
21|35°C
Vendredi
Soleil et nuages épars
20|34°C
Samedi
Soleil
19|35°C
Dimanche
Soleil voilé
19|35°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter