Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Développement des collectivités au Nord : Le FPDCT renforce les capacités des (...)

Développement des collectivités au Nord : Le FPDCT renforce les capacités des acteurs

jeudi 5 janvier 2017

L’agence régionale Nord du Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) a organisé un atelier d’information et d’échanges avec les acteurs de l’administration intervenant dans le circuit de la dépense publique, afin de les familiariser avec les modalités et les procédures du Fonds. C’était, le 30 Décembre 2016 dernier à Ouahigouya, sous la présidence de Hassane Sawadogo, gouverneur de la région du Nord.

Développement des collectivités au Nord : Le FPDCT renforce les capacités des acteurs

Dans le cadre de l’appui au processus de décentralisation, le FPDCT a été institué par le gouvernement burkinabè avec pour mission principale de concourir au financement des programmes de développement des collectivités territoriales. L’organisation de l’atelier régional qui a regroupé des participants venus des 31 communes du Nord visait un objectif bien précis.
En effet, il s’est agi d’aider les responsables des Collectivités Territoriales et les acteurs de l’administration intervenant dans le circuit de la dépense à mieux maîtriser les règles et procédures du FPDCT en vue d’assurer une mise en œuvre plus efficace des projets.

Mieux maitriser les mécanismes pour répondre efficacement aux attentes du Fonds
Infrastructures scolaires, économiques marchandes, sociales ou économiques non marchandes, aménagement des ressources naturelles sont entre autres les domaines où des possibilités de financement sont prévues par le Fonds. Les infrastructures éligibles dans le cadre du FPDCT doivent suivre des procédures liées à l’utilisation des fonds fongibles. Si elles commencent à être maîtrisées par les premiers bénéficiaires que sont les collectivités territoriales, le constat est qu’elles restent insuffisamment connues des principaux acteurs de la dépense publique intervenant dans le processus de mise en œuvre des projets financés par le Fonds, à en croire Martin Ouédraogo chef d’agence régional Nord.

C’est pour permettre à tous les acteurs d’être au même niveau d’information et de compréhension que Hassane Sawadogo, gouverneur de la région a exhorté tous les acteurs notamment les présidents des collectivités, à s’approprier tous les mécanismes pour une meilleure mise en œuvre des projets. « Je vous invite à redoubler d’efforts et surtout à une utilisation des ressources financières qui sont mises à votre disposition par le biais du Fonds pour booster le développement des communes de la région du Nord » a souhaité le premier responsable de la région à l’ouverture des travaux.

Par une communication, M. Ouédraogo chef d’agence Nord du FPDCT a présenté aux participants la structure nationale de financement des collectivités et les différents organes d’orientation, d’administration, de gestion, les missions, les domaines d’intervention et les projets et programmes finançables par le Fonds.

Des investissements pour booster le développement des collectivités territoriales

Depuis 2011, les collectivités territoriales du Nord ont bénéficié de l’appui financier du Fonds pour la réalisation de projets divers. En effet, en terme d’exécution, il est à retenir de la période 2011-2015 que 190 des 207 projets ont été exécutés, soit un taux de 91,78%. La réalisation de l’ensemble desdits projets a couté 2.770.431.234 FCFA sur un total de droit de tirage de 3.212.219.864 FCFA, soit un taux d’absorption global de 86,24%, laisseront entendre les organisateurs de l’atelier. Les populations des collectivités territoriales du Nord ont bénéficié, par ce financement, de la construction de marchés à bétails, de magasins, de marchés et boutiques, de retenues d’eau, de maisons de jeunes, de bâtiments administratifs municipaux etc.

Des difficultés ont émaillé la mise en œuvre des projets, feront comprendre les organisateurs. Pour eux, elles sont imputables à la lenteur de l’administration, à des contraintes naturelles et surtout à la non maitrise de certains aspects de la maitrise d’ouvrage.

Au terme des travaux, l’autorité régionale a invité les participants à plus d’engagement et leur a demandé de jouer pleinement leur rôle de maître d’ouvrage. Hassane Sawadogo avant de procéder à la clôture de l’atelier a remercié le Programme d’Appui à la Décentralisation et aux Investissements Communaux (PADIC) pour avoir facilité financièrement l’organisation de l’atelier.

Yann Nikièma
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Ouahigouya
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter